Galerie d'art urbain, contemporain et moderne à Colmar en Alsace

Le Cubisme


Le Cubisme : mouvement artistique

1/- DÉFINITION


Les artistes Pablo Picasso et Georges Braque ont changé la face de l’art, au 20e siècle, en fragmentant le sujet de leurs oeuvres d’art et en créant le mouvement artistique cubiste, qui a révolutionné la peinture et la sculpture européenne, en plus d’inspirer les
mouvements liés à la musique et à la littérature.

La première branche du cubisme, connue sous le nom de cubisme analytique, est à la fois radicale et influente comme mouvement artistique entre 1908 et 1911 en France, malgré sa courte période.

Dans la deuxième phase, le cubisme synthétique (à l’aide de matériaux synthétiques dans l’oeuvre) prend de l’ampleur et garde sa vitalité jusqu’autour de 1919, lorsque le mouvement surréaliste gagne en popularité. Les objets sont fragmentés, analysés, dessinés sous plusieurs angles de vue et rassemblés dans une forme abstraite au lieu d’un objet représenté d’un seul point de vue.

L’artiste montre l’objet d’une multitude de points de vue pour représenter le sujet dans un contexte plus large. Souvent, les surfaces se croisent au hasard, enlevant à l’ensemble son sens cohérent de la profondeur. Le contexte et l’objet pénètrent un dans l’autre pour créer un espace ambigu, une caractéristique distincte du cubisme.


2/- CONTEXTE


Les oeuvres d’art cubistes puisent leur inspiration dans l’art africain mais c’est le travail du peintre Paul Cézanne qui a incité les artistes à se pencher sur la variation du cubisme.

À la fin du 19e et au début du 20e siècle, l’élite culturelle européenne découvrais l’art africain et amérindien d’Amérique pour la première fois. Des artistes tels que Paul Gauguin, Henri Matisse et Pablo Picasso ont été intrigués et inspirés par la puissance
et la simplicité de ces styles provenant de cultures étrangères.

Les peintures de Picasso de 1907 ont été caractérisées comme Précubistes, notamment vu "Les Demoiselles d’Avignon".

L’artiste Espagnol Juan Gris s’est joint activement au groupe. Après avoir rencontré, en 1907, Braque et Picasso, il a commencé à travailler sur le développement du cubisme. Picasso a d’abord été la force et l’influence qui a convaincu Braque, en 1908, à s’éloigner du fauvisme. Les deux artistes ont commencé à travailler en étroite collaboration à la fin de 1908 et au début de 1909, jusqu’à l’éclatement de la Première Guerre mondiale, en 1914.

Le mouvement s’est rapidement répandu dans tout Paris et en Europe. Le critique d’art Français Louis Vauxcelles a utilisé pour la première fois le terme «cubisme», ou «bizarre cubiques», en 1908, après avoir vu une photo de Braque. Il l’a décrite comme «pleine de petits cubes», après quoi le terme à été rapidement utilisé, bien que les deux créateurs ne l’aient pas d’abord adopté.

Le cubisme a été repris par de nombreux artistes à Montparnasse et promu par les marchands d’art Daniel-Henry Kahnweiler et Ambroise Vollard, tout comme Gertrude Stein, Mécène qui se passionne pour le cubisme. Devenant ainsi populaire tellement rapidement qu’en 1911, les critiques se référèrent à une « école cubiste » des artistes.